Options résidentielles pour les adultes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme

Le 12 novembre 2020

Le mardi 10 novembre dernier avait lieu la soirée d’information Options résidentielles pour les adultes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, animée par Martin Caouette, titulaire de la Chaire Autodétermination et Handicap. La présentation a permis de survoler divers éléments de ce sujet complexe et plein de nuances. Voici quelques informations à garder en tête.

L’hébergement au Québec

Il existe différentes options résidentielles au Québec, se divisant en cinq grandes catégories :
  1. Logement avec ou sans soutien à domicile;
  2. Appartement supervisé;
  3. Ressource de type familial;
  4. Ressource intermédiaire;
  5. Ressource à assistance continue.
D’une région à l’autre, ces derniers vont varier, selon la disponibilité des ressources. Ce qu’il est important de noter, ce n’est pas la nomenclature, mais bien le fait de reconnaître si l’hébergement répond, ou non, aux besoins de la personne.

Pour une transition réussie

Afin d’assurer la meilleure transition vers son nouveau milieu de vie à une personne ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, il existe quelques éléments à prendre en considération :
  1. Commencer tôt la transition résidentielle;
  2. Travailler au développement de la motivation;
  3. Voir le processus résidentiel comme un processus évolutif;
  4. Tenir compte de l’impact du rythme de vie sur l’habitation.
Le guide Hébergement RI-RTF met en lumière plusieurs concepts liés aux options résidentielles. Vous pouvez le télécharger au format PDF juste ici.

Afin d’avoir une vue plus en profondeur des éléments abordés dans cet article, visionnez l’intégralité de la soirée d’information!



Pour aller plus loin :
Consultez les fiches des ressources de la catégorie Habitation de la plateforme.