Qu’est-ce que le répit ?

Un service de répit consiste en un remplacement occasionnel auprès de la personne handicapée afin de compenser le stress et la fatigue supplémentaires occasionnés par ses besoins. Le service de répit peut être offert au domicile ou à l’extérieur sous la forme d’un hébergement temporaire ou d’un séjour dans une famille d’accueil, une maison de répit ou un autre type de ressource.

Services associés

Un service de gardiennage consiste en un remplacement auprès de la personne handicapée qui ne peut demeurer seule, pour permettre aux parents de s’absenter occasionnellement de leur domicile pour diverses activités de la vie courante.

Un service de dépannage est utilisé lors de cas imprévus ou d’urgences qui pourraient affecter temporairement la capacité des parents de prendre soin de leur enfant handicapé. Il est généralement de courte durée et d’au plus quelques semaines.

Aides financières possibles

Programme Soutien à la famille : Vous pourriez obtenir une aide financière pour des services de répit, de gardiennage ou de dépannage dans le cadre du programme Services de soutien à domicile : volet services aux proches aidants, administré par le CISSS de votre région. Le nombre d’heures de services est déterminé par le CISSS, et il est possible que l’assistance financière ne couvre pas la totalité des coûts des services.

Vous pouvez consulter le Guide en soutien à la famille disponible sur le site de l’Office des personnes handicapées du Québec pour connaître les autres volets.

Allocation directe/chèque emploi-service : Le Centre Intégré de Santé et de Services Sociaux (CISSS) de votre secteur évalue vos besoins et détermine le nombre d’heures pour des services à domicile nécessaire, tels que : l’aide au bain, manger, s’habiller, faire le ménage, recevoir certains soins, du répit pour prévenir l’épuisement des proches aidants.

Ressource d’aide à la recherche de répit

Vous pouvez en tout temps visiter le Portail web gratuit de recherche de ressources de répit de partout au Québec.

Article rédigé par Solidarité de parents de personnes handicapées